ÉpStan dans un contexte de Covid-19

ÉpStan dans un contexte de Covid-19

Suite à la pandémie Covid-19 et aux mesures de sécurité y relatives, l’année scolaire précédente 2019/2020 a été marquée par des circonstances particulières. Au vu des changements scolaires mis en place (organisation de l’enseignement à domicile, communication avec les enseignants et camarades de classe via les médias numériques, …), il est indispensable d’évaluer scientifiquement, dans le cadre du monitoring scolaire national « Épreuves Standardisées » (ÉpStan), si les objectifs de formation du cycle d’apprentissage précédent ont été atteints ou dans quelle mesure ce contexte d’apprentissage particulier aurait engendré des retards.

L’enseignement à domicile présente un certain nombre de défis, notamment un apprentissage auto-organisé en dehors des heures de cours ainsi qu’un accès suffisant aux médias numériques et à une aide appropriée. Les premiers résultats du baromètre scolaire concernant l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse ont montré qu’environ un tiers des élèves n’étaient pas ou que partiellement joignables après la fermeture des écoles. De plus, les élèves ont consacré 18 heures par semaine en moyenne aux apprentissages, ce qui est nettement inférieur aux heures de scolarité ordinaire. Ces résultats suggèrent qu’en particulier les élèves issus de milieux socialement et culturellement défavorisés risqueraient de développer des retards d’apprentissage et que les inégalités sociales existantes augmenteraient davantage pendant la période de fermeture des écoles. La page d’accueil du baromètre scolaire (http://www.bildungsmanagement.net/Schulbarometer/medien/) et l’article suivant du Prof. Dr. Olaf Köller, psychologue et directeur général de l’Institut pour l’enseignement des sciences (« Instituts für die Pädagogik der Naturwissenschaften » IPN) à Kiel (https://www.faz.net/aktuell/karriere-hochschule/klassenzimmer/corona-schulschlussungen-hinterendung-unabsehbare-schaeden-16830570.html) apporteront plus d’informations à ce sujet.

Afin de pouvoir agir contre les processus d’apprentissage négatifs à l’aide de mesures ciblées et compensatoires, il est essentiel de déterminer scientifiquement les niveaux d’apprentissage des élèves au début de l’année scolaire 2020/2021. Ainsi, nous vous incitons à participer aux « Épreuves Standardisées » (ÉpStan) dans leur intégralité, pourvu qu’elles puissent avoir lieu, afin que nous puissions établir un retour pertinent.

En vous remerciant de votre intérêt, nous restons à votre disposition pour toute question complémentaire.

Avec nos meilleures salutations,

L’équipe ÉpStan à l’Université du Luxembourg

Telefon: 46 66 44 97 77
Email: info@epstan.lu